Vos amis ne sont pas thérapeutes !

amis thérapeutes

Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion d’entendre le même discours de la part d’un homme de 60 ans et d’une jeune fille de 12 ans: « Je n’ai pas besoin d’un psy, mes amis m’aident ». Croyez-vous vraiment que vos amis peuvent remplacer des thérapeutes ?

Vos amis ne sont pas thérapeutes !

Lorsque nous rencontrons des difficultés dans notre vie quotidienne ou que nous traversons une épreuve douloureuse, nous sommes nombreux à nous confier soit à nos amis, soit à notre famille, parfois les deux. Bien souvent, nous trouvons une oreille attentive auprès d’eux. Nous apprécions leurs conseils et nous nous sentons en partie allégés d’un fardeau souvent bien trop lourd à porter seuls. Nous pouvons alors avoir le sentiment que nos proches nous aident à aller mieux. Mais ce sentiment n’est que TEMPORAIRE.

Lorsque nous faisons face à un mal-être ou une souffrance psychologique, le fait de parler à nos proches et d’obtenir leur écoute, leur soutien nous SOULAGE, mais n’apporte pas de solutions concrètes à nos problèmes.
Les phrases de notre entourage, même si livrées avec beaucoup de compassion, ne nous donnent pas de réels outils pour rebondir face à nos défis les plus difficiles. Elles sont un RÉCONFORT, malheureusement pas une réponse à nos questions, à nos doutes, à nos besoins.

Pourquoi ? Parce que nos amis, notre famille, ne sont pas des professionnels de santé ou des professionnels du bien-être. Ils n’ont pas été formés pour cela, et ce n’est pas du tout leur rôle !

Les thérapeutes et les coachs sont tous des professionnels, formés par des études ou des formations certifiantes. Ce sont des personnes qualifiées, qui ont étudié les mécanismes humains, la psychologie, et qui ont des outils et des solutions à proposer. Elles ont les compétences pour savoir quelles questions poser au bon moment, quelles phrases pourront vous amener à une réflexion sur vous-mêmes. Elles vont mettre le doigt sur ce que vous n’êtes pas toujours capables de voir par vous-mêmes.

Une blessure émotionnelle ou psychologique se soigne comme une blessure physique…

Lorsque vous vous blessez physiquement, si la blessure n’est pas grave, vous allez vous soigner seuls. Si cette blessure est plus importante, vous allez consulter un médecin. Enfin, si votre blessure est grave, vous allez vous rendre aux urgences. Vous n’allez pas consulter vos amis !

Les blessures émotionnelles ou psychologiques se soignent également en consultant des professionnels de santé et/ou des coachs qualifiés !

Vos amis n’ont pas ces compétences professionnelles.

Amis thérapeutes professionnels

Vos amis ne sont pas neutres comme un thérapeute !

Vous avez sans doute déjà entendu qu’un policier ne peut pas être en charge d’une enquête concernant un proche. Tout comme un thérapeute ne prendra jamais en charge une personne de son entourage.

Pourquoi ? Parce que l’affect entre en ligne de compte !

Lorsqu’un policier ou un thérapeute est directement impliqué affectivement, il ne PEUT pas avoir suffisamment de recul par rapport à la situation pour exercer ses fonctions correctement. Ses sentiments personnels affecteront son jugement et ses décisions.
Il en va de même pour vos amis ou votre famille !

Vos proches sont dans l’affect et n’ont pas suffisamment de recul pour vous prodiguer les meilleurs conseils. Bien souvent, leur expérience personnelle face à une épreuve similaire influencera également énormément leur manière de réagir et de vous orienter.

Or, leur vie n’est pas VOTRE vie !

Un thérapeute, quel qu’il soit, est une tierce personne. Elle ne vous connait pas, elle n’a aucun affect envers vous. Elle est par conséquent bien plus à même de vous conseiller, de vous guider et de vous proposer des solutions sans que son discernement soit affecté par ses sentiments ou ses émotions.

Vos amis ont-ils fait un travail sur eux-mêmes comme les thérapeutes ?

Tout thérapeute a l’obligation de faire un travail sur soi avant de pouvoir exercer sa profession. Les coachs n’ont pas cette obligation, et je le regrette sincèrement. Mais les meilleurs coachs ont, eux aussi, fait un travail sur eux-mêmes avant d’exercer.

Pourquoi ? Parce qu’il est nécessaire de se connaître soi-même en profondeur et d’avoir travaillé sur ses propres blessures afin de pouvoir aider au mieux son prochain.

Combien de vos proches ont suivi une thérapie ? Combien ont entamé un travail sur soi avant de prodiguer des conseils ? Ont-ils résolu leurs propres problèmes avant de vous aider à résoudre les vôtres ?

Une personne qui n’a pas guéri ses propres blessures ne pourra pas vous aider à guérir les vôtres !

Les thérapeutes ne sont pas pour les fous !

Dernier point, et non des moindres !
Car lorsqu’une personne dit « Je n’ai pas besoin d’un psy, mes amis m’aident », bien souvent cette phrase est suivie de « Je ne suis pas fou/folle ! ».

thérapeutes pour les fous ?

Cette croyance ridicule est malheureusement toujours d’actualité, aussi bien chez des personnes d’un certain âge que chez des jeunes.
Nous sommes en 2019, bientôt en 2020, il est peut-être temps que les mentalités évoluent, non ? Pourtant, toutes générations confondues, l’idée persiste encore que les psy sont pour les « fous », les « débiles », les « déséquilibrés ».

Que l’on soit psychiatre, psychologue, psychothérapeute, psychanalyste ou coach, toutes ces fonctions ont pour but d’aider l’être humain à surmonter des épreuves et à se sentir mieux.

Le SEUL de tous ces thérapeutes en charge de maladies mentales graves est le psychiatre. Pour autant, il ne s’occupe pas QUE des malades mentaux car il a bien souvent une formation de psychologue en sus de son activité purement psychiatrique.
Toutes les autres activités -psychologue, psychothérapeute, psychanalyste et coach- ne sont pas DU TOUT destinées à soigner les « fous ».

Tous fous ?

Si toutes les personnes qui les consultent étaient folles, je vous laisse imaginer le nombre d’individus en liberté, qui ne sont pas enfermés dans un asile psychiatrique…
J’ai moi-même consulté des psychologues, des psychiatres et des coachs avant d’exercer ce dernier métier, et je ne suis en aucune façon une malade mentale.

Mais je remercie au passage ces personnes qui me disent « je n’ai pas besoin d’un psy, je ne suis pas fou ! », qui ne se rendent même pas compte qu’elles sont en train de me traiter de folle parce que j’en ai eu besoin à un moment de ma vie… 😏
Qu’elles se rassurent toutefois, ça ne m’atteint pas, je sais qui je suis et ce que je vaux PARCE QUE j’ai fait ce travail sur moi. Mais vous pourriez blesser d’autres personnes avec ce genre de phrases… CQFD.

Sommes nous tous fous ?

TOUS les êtres humains ont, un jour ou l’autre, à faire face à des difficultés importantes, à des épreuves douloureuses.

Par conséquent, TOUS les êtres humains devraient, au moins une fois dans leur vie, suivre une thérapie et entamer un travail sur soi. Pour autant, nous ne sommes pas TOUS FOUS.

En revanche, nous sommes TOUS des êtres humains en souffrance !

  • Et tant que nous pensons que nos amis sont suffisants pour apaiser notre mal-être,
  • tant que nous demeurons dans cette croyance ridicule que les thérapeutes sont pour les fous,
  • tant que nous n’entamons pas un travail sur nous-mêmes,

nous restons des êtres humains en souffrance.
Et nous répercutons notre souffrance autour de nous.
Lorsque nous souffrons, nous faisons systématiquement souffrir notre entourage. Je ne cherche pas ici à culpabiliser qui que ce soit, mais à faire prendre conscience au plus grand nombre que nos blessures non-soignées ont une incidence sur nos relations interpersonnelles, quelles qu’elles soient.

Alors si vous ne voulez pas guérir pour VOTRE bien-être, si vous n’en voyez pas l’utilité, faites-le au moins pour les personnes qui vous entourent, que vous aimez et qui vous aiment…
Elles n’ont pas à subir vos souffrances, elles ont déjà les leurs…

Ne devenez pas toxique pour les autres !

Et s’il vous plait, arrêtez de croire que vos amis sont vos thérapeutes !

Besoin d’aide ?

Si vous voulez savoir comment j’ai soigné mon mal-être, et trouver ainsi des solutions à VOTRE mal-être, je vous recommande la lecture de mon livre « PHOENIX ». Il sera un premier pas important dans votre processus de guérison, avant de sauter le grand pas de la thérapie ou du coaching.

Vous aimez les livres de développement personnel ?

Découvrez les miens sans plus tarder et devenez votre propre coach !

Vous souhaitez me suivre sur les réseaux sociaux ?

Abonnez-vous à ma page Facebook ou à mes comptes Instagram, Twitter, Pinterest et LinkedIn.

Vous aimez mes articles ?

Partagez-les autour de vous et abonnez-vous à ce blog, ils pourraient vous aider mais aussi aider vos proches.
N’hésitez pas également à commenter, je répondrai à tous vos commentaires avec grand plaisir ! 🙂

Anne-Sophie, alias Coaching RenEssence.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Scroll to Top
%d blogueurs aiment cette page :